Citation 3 La Parenthèse Dorée

« Et puis, comme la piste se vidait provisoirement avant la danse suivante, j’ai parlé sans même mesurer ce que je disais.

— Qu’en dites-vous, Will ? Vous ne me feriez pas un peu valser ?

— Quoi ?

— Allez. Donnons à tous ces cons un vrai sujet de conversation.

— Merveilleux, a dit Mary en levant son verre. Voilà une putain d’idée !

— Allez, on y va, pendant que ce sont les slows. Parce que je ne vous vois pas vous lancer dans un pogo en fauteuil roulant.

Je ne lui ai pas laissé le choix. En faisant bien attention, je me suis assise sur ses genoux et j’ai noué mes bras autour de son cou pour rester là. Il m’a regardée au fond des yeux pendant une bonne minute, comme pour évaluer s’il pouvait encore refuser. Et puis, étonnamment, Will a mis en marche son fauteuil pour nous conduire tous deux sur la piste et entamer une série de petits cercles sous le scintillement des boules à facettes.

[...]

— Ça y est, ils sont tous scandalisés ?

J’ai rouvert les yeux pour sonder l’obscurité.

Un couple souriait de manière engageante, mais la plupart des convives ne savaient pas au juste quelle attitude adopter. Mary nous a salués en levant son verre. Et puis j’ai vu qu’Alicia ne nous quittait pas des yeux, décomposée. Lorsque son regard a croisé le mien, elle s’est détournée pour marmonner quelque chose à Rupert. Il a secoué la tête, comme si nous étions en train de commettre quelque acte honteux.

J’ai senti un sourire espiègle s’épanouir sur mes lèvres.

— Oh, oui, ai-je dit.

— Victoire ! Serre-moi de plus près. Tu sens divinement bon.

— Vous aussi, mais changez de sens, sinon je risque de vomir. »

 

Avant Toi de Jojo Moyes - Lou et Will.