la parenthèse dorée-angela behelle-la société-a votre service-editions la bourdonnaye

Titre : A votre service !

Auteur : Angela Behelle

Editeur : La Bourdonnaye

Date de publication : 15 janvier 2013

Catégorie : romance érotique

Note : 4.5/5

 Les jeunes femmes d'aujourd'hui croient-elles encore aux contes de fées ? C'est peu probable pour ce qui concerne Pascaline Villers. À vingt-six ans, celle que tout le monde surnomme Cali a cessé de rêver au prince charmant. Elle se contente d'un job pas franchement à la hauteur de ses espérances dans un hôtel Parisien poussiéreux et tue le temps comme elle peut. Aussi, quand sa meilleure amie, la pétillante et dévergondée Daphné lui propose de la remplacer incognito comme serveuse dans une partie fine donnée par un notable libertin et membre de La Société, elle y voit une excellente occasion de se distraire tout en arrondissant substantiellement sa fin de mois.

Pascaline va alors découvrir à ses dépens qu'on ne badine pas avec les règles strictes de l'organisation secrète et qu'on ne défie pas Alexis Duivel sans en payer chèrement les conséquences. Acculée par le troublant vice-président de la Société à honorer sa dette et défendre la cause de son amie, la loyale Cali s'attend à tout sauf à trouver beaucoup d'intérêt et de plaisir dans le travail d'un genre très très particulier qui s'impose à elle, et pourtant...

Après Qui de nous deux ? et Mission Azerty, ce troisième opus de la série va vous éclairer davantage sur certaines valeurs fondamentales régissant la Société qui sait se montrer tout aussi implacable envers ceux qui la menacent que généreuse envers ceux qui la servent, jusqu'à faire croire parfois, aux contes de fées."

 

L'avis d'Ialys

Une suite à la hauteur de mes espérances. Un cran au-dessus du deuxième tome en intensité et érotisme (voir mon avis) et au même niveau que le premier (voir mon avis). Je trouvais le deuxième tome, bien qu’excellent, un peu long au démarrage, avec A votre service c'est tout l'inverse. Dès les premières pages on est déjà dans l'ambiance. Et quelle ambiance ! Angela Behelle parvient une nouvelle fois avec talent à nous happer dans une histoire érotique où les sentiments et le raffinement sont profondemment présents. Ce livre n’est pas à mettre cependant entre toutes les mains et n’est destiné qu’à un public averti !

On suit l'histoire de Daniel et Cali, personnages à la fois attachants, vifs et drôles. Daniel est un riche homme d'affaires new-yorkais, qui souhaite bénéficier des services particuliers que peut lui offrir La Société pendant son séjour à Paris. Habitué à régner sur son petit monde avec un caractère parfois de "chien", il enchaîne les conquêtes, blondes de préférence, et impose ses exigences. Mais sous ses airs possessifs et durs se cachent en réalité une profonde solitude et un homme beaucoup plus sensible qu'il ne laisse paraître.

Cali est quant à elle gouvernante, elle apprend l'existence de La Société par l'une de ses amies. Un concours de circonstances assez particulier l'amène à devenir la gouvernante personnelle de Daniel pendant un mois. Cette jeune femme qui a toujours appris à rester dans l'ombre, au service des autres, va voir sa vie bouleversée par sa rencontre avec cet homme aussi énigmatique qu'autoritaire. Car Daniel a en effet des demandes assez particulières que la jeune femme devra combler et satisfaire pour payer sa dette envers La Société.

Sensuel et intense, ce roman est un véritable conte de fées moderne érotique à la pretty woman, avec une fin à faire chavirer tous les cœurs.

 

Citation

"— Qu’est-ce que tu veux de moi ? je m’impatiente.
— Je dois absolument rentrer à New York pour samedi, mais je serai de retour pour la signature d’un nouveau contrat d’ici un mois. Je veux que tu sois là.
— Tu veux donc m’obliger à suivre tes romances sur papier glacé et à t’attendre dans l’ombre d’un hôtel de luxe ? J’ai l’impression que tu me juges mal, Daniel. Je suis peut-être une employée habituée à recevoir des ordres et à être docile, mais je ne suis pas un objet.
Daniel se hérisse de mes propos et me fait taire en balançant un coup de poing rageur sur la table, renversant au passage son verre de vin à moitié plein.
— Jamais je ne t’ai traitée de la sorte, s’écrie-t-il.
Je ne me laisse pas impressionner par son éclat de colère et je soutiens son regard furibond. Il se fige, les traits crispés. Je profite de sa stupeur pour avancer un autre argument.
— Tu ne t’es jamais demandé si c’était ce que je voulais, moi ? je lui demande doucement."

 

Réaction

la parenthèse dorée 02