22 février 2014

La parenthèse citation #13

  Il ne répondit pas. Mais bientôt, je compris qu’il ouvrait le robinet du lavabo et se brossait les dents.—    Sors d’ici, Travis, dis-je en me drapant dans le rideau de douche. Il me regarda, les lèvres pleines de dentifrice.—    Je ne peux pas me coucher sans me brosser les dents.— Si tu approches à moins de cinquante centimètres de ce rideau, je te crève les yeux dans ton sommeil. Il rigola.—    Calme-toi, je vais pas te mater ! J’attendis sous la douche, les bras serrés autour... [Lire la suite]

08 février 2014

La parenthèse citation #12

  "J’ai coupé le moteur et je me suis tournée vers lui. Il était très beau. – Hazel Grace, a-t-il dit, mon nom paraissait plus joli, comme neuf dans sa bouche. Je suis très content d’avoir fait ta connaissance. – De même, Monsieur Waters. J’étais intimidée. Je ne pouvais soutenir l’intensité de son regard bleu azur. – Je peux te revoir ? a-t-il demandé d’un ton qui trahissait une inquiétude charmante.  J’ai souri. – Bien sûr. – Demain ? – Attention, ai-je rétorqué. Tu risques de passer pour un impatient. – C’est... [Lire la suite]
02 février 2014

La parenthèse citation #11

"- Qu'est-ce qui vous a pris tout ce temps ? demande Tuck.- T'aimerais bien le savoir,hein ? réplique Carlos avant de se tourner vers moi. Dis-lui qu'il ne vient pas avec nous.Tuck passe un bras autour de mes épaules.- Qu'est-ce qu'il te raconte, mon chou ? Je pensais qu'on allait trainer chez moi et enfin, tu sais...Il agite les sourcils avant de m'administrer une petite tape sur les fesses.Il surjoue tellement son numéro de petit ami qu'il n'est pas crédible un seul instant à mon avis, mais Carlos est tombé dans le panneau à en... [Lire la suite]
Posté par Ialys à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2014

La parenthèse citation #10

"Tout d'un coup, la lumière se fait dans ma tête : il a fait en sorte qu'il n'y ait plus de place sur les établis pour me forcer à le remarquer. Ce fauteuil est pour moi. [...]. D'un signe de tête, il me désigne le fauteuil. Il se penche vers moi, place ses mains sur les miennes, sur les accoudoirs. Il me regarde droit dans les yeux et ça me donne des frissons.- C'est juste un fauteuil. Arrête de tout analyser. Je ne vais pas le donner à quelqu'un d'autre. Je l'ai fait pour toi. C'est le tien.Il se redresse. Lorsque ses mains ne... [Lire la suite]
18 janvier 2014

La parenthèse citation #9

  La théorie du foutu pour foutu… Comme chaque lundi, on se dit : « Bon, cette semaine, je fais attention ! » Et puis ce matin au bureau, des pains au chocolat nous font de l’œil. Et là, c’est le drame ! Vous allez nous dire : « Un pain au chocolat c’est pas grave. » C’est vrai ! Mais c’est là que, dans notre esprit malade se met en place la théorie du « foutu pour foutu » : « Foutu pour foutu, je vais prendre un deuxième pain au chocolat ! » ... [Lire la suite]
11 janvier 2014

La parenthèse citation #8

« - Attends ! Je prends une profonde inspiration. Nous y sommes.  Il est temps que je vide mon sac. - Je ne sais pas quand ni même pourquoi j'ai commencé à craquer pour toi, Alex. Mais c'est arrivé. Depuis que j'ai failli renverser ta moto, le jour de la rentrée, je n'ai jamais arrêté d'imaginer une vie ensemble, toi et moi. Et ce baiser... Mon Dieu ! Je te jure que je n'ai jamais rien ressenti d'aussi fort dans ma vie. Oui, il signifiait bien quelque chose. Je sais que c'est fou ; nous sommes si différents. Et puis s’il... [Lire la suite]

30 décembre 2013

La parenthèse citation #7

« Quelque chose change pendant qu'il m'embrasse, ses lèvres sur les miennes deviennent plus empressées, il prend ma tête entre ses mains, sa respiration s'accélère, son baiser devient plus profond. Je pose mes mains sur ses bras. J'aurais envie de les passer dans ses cheveux, mais je résiste car je sais que ça lui déplairait. Il appuie son front contre le mien, les yeux fermés, la voix tendue.  – Anastasia, chuchote-t-il, qu'est-ce que tu me fais ? – Je pourrais te répondre la même chose.  Il inspire... [Lire la suite]
23 décembre 2013

La parenthèse citation #6

"Les pieds nus en appui sur la table basse et son portable sur les genoux, Gideon semblait si à l’aise, si détendu, que je n’arrêtais pas de détacher les yeux de la télé pour le contempler. Comment en sommes-nous arrivés là ? me demandai-je. Cet homme incroyablement séduisant et moi ?— Je sais que tu me regardes, dit-il sans quitter son portable des yeux. Je lui tirai la langue.— S’agirait-il d’une proposition d’ordre sexuel, mademoiselle Tramell ?— Comment arrives-tu à me voir alors que tu fixes ton écran ? Il leva la tête et son... [Lire la suite]
Posté par Ialys à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 décembre 2013

La parenthèse citation #5

    "Je n'arrivais pas à croire qu'il m'ait piégée de la sorte. L'air menaçant, je rapprochai néanmoins ma chaise de la table.—  Connard.—  Pour la peine, j'espère bien que tu refermeras ta bouche grossière autour de ma queue ce soir.Il me contempla entre ses paupières mi-closes.Ses dernières paroles ne me laissèrent pas de marbre, en attestèrent mes tétons durcis et ma petite culotte soudain trempée. En dépit de l'incroyable état d'excitation dans lequel je me trouvais, j'étais complètement désarçonnée. Je ne... [Lire la suite]
Posté par Ialys à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 décembre 2013

La parenthèse citation #4

« Et puis, comme la piste se vidait provisoirement avant la danse suivante, j’ai parlé sans même mesurer ce que je disais. — Qu’en dites-vous, Will ? Vous ne me feriez pas un peu valser ? — Quoi ? — Allez. Donnons à tous ces cons un vrai sujet de conversation. — Merveilleux, a dit Mary en levant son verre. Voilà une putain d’idée ! — Allez, on y va, pendant que ce sont les slows. Parce que je ne vous vois pas vous lancer dans un pogo en fauteuil roulant. Je ne lui ai pas laissé le choix. En faisant bien attention, je me... [Lire la suite]
Posté par Ilsya à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,