la-parenthese-doree-ilsya-ialys-demain j'arrête gilles legardinier

Titre : Demain j'arrête !

Auteur : Gilles Legardinier

Editeur : Pocket

Date de parution : avril 2013

Genre : Roman

Note : 4/5

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?  Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher… Parce qu’elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

 

L'avis d'Ialys

Tout d’abord qu’est ce qui m’a poussé à lire ce livre ? Je dirai en premier lieu la couverture. Avouez qu’elle ne passe pas inaperçue : un chat avec un chapeau péruvien on en vient à se demander quelle histoire se cache derrière tout cela. Et puis après il y a eu la découverte de la quatrième de couverture à la fois drôle et intrigante. L’incroyable bouche-à-oreille aidant, il ne m’en fallait pas plus pour me lancer.  Et j’ai juste A-D-O-R-E !

Demain j’arrête ! fait partie de ces livres qu’il est indispensable de lire  que l’on ait le moral ou pas mais surtout si on a une petite baisse de régime, car il vous apportera toute la fraicheur et la légèreté dont vous avez besoin pour vous requinquer. Une vraie dose de vitamines moi je vous le dis ! J’ai ri du début à la fin, à tel point que j’ai dû par moment stopper ma lecture dans le train car j’ai eu droit à quelques levés de sourcils de la part de passagers qui ne comprenaient pas pourquoi je me marrais toute seule dans mon coin ! (On voit bien que je vis en région parisienne).

Pourquoi je vous le conseille ?

Pour les personnages à la fois attachants et drôles. Julie, l’héroïne de ce livre est un mélange entre Bridget Jones et Amélie Poulain. Bridget Jones car elle est un gag à elle seule, elle cumule gaffe sur gaffe et est prête à tout par amour. Elle n’a pas peur du ridicule et  n’hésite pas à se mettre dans des situations toutes plus cocasses les unes que les autres. Amélie Poulain, car elle veille au bonheur des personnes qui l’entourent que cela soit ses collègues de travail, sa famille ou ses voisins. Elle a un côté très naïf et entier que la rend tout de suite très sympathique. Mais elle est aussi forte et déterminée et n’hésite pas à prendre des décisions importantes comme quitter son boulot dans une banque pour devenir boulangère. Il fallait oser !

Pour l’histoire en elle-même complètement loufoque. Tout part de l’arrivée d’un nouveau voisin au nom assez rigolo, Ricardo Patatras, il n’en fallait pas plus à Julie pour se lancer dans une véritable investigation. La scène où elle tombe dans son appart ou celle de la boîte aux lettres est un vrai collector ! En tant que fille je me suis revue dans pas mal de situations, notamment comment attirer l’attention d’un garçon ? L’héroïne pourra vous donner quelques conseils (attention ils ne sont pas forcément tous bons à suivre !).

Je souhaite aussi mentionner le fait que ce livre est écrit par un homme, ce qui le rend encore plus touchant. Il porte un œil plein d'amour aux femmes et aux situations dans lesquelles elles n’hésitent pas à se retrouver par amour. Tout est savamment bien décrit : les histoires drôles, les sentiments et les relations humaines. La fin est juste un peu « exagérée », mais on pardonne volontiers cet écart à l’auteur car cela reste selon moi à l’image de l’héroïne, rocambolesque.

Ce roman est tour à tour émouvant, drôle et surtout très humain ! On en vient à se dire que tout n’est pas perdu, il existe encore des gens biens qui sont près à aider juste par gentillesse, amour ou solidarité. Alors n’hésitez plus foncez  les yeux fermés vers cette lecture enthousiaste qui vous redonnera le sourire si vous ne l’avez pas et qui vous permettra de passer un agréable moment de lecture comme on les aime.

 

Citation   

« Il s’avance, il est plutôt grand. Il me saisit le poignet. Sa main est chaude, douce. L’autre aussi. Il est près de moi. Et il dit :

Mais c’est ma boîte !

Est-ce qu’il existe un truc plus fort que tomber dans les pommes mais moins fort que mourir ? Parce que c’est ce qui va m’arriver. Ce n’est pas mon cerveau qui explose, mais mon corps. C’est la première fois que je rencontre ce garçon avec un nom rigolo, et je suis telle la souris coincée par la tapette. Maintenant, je comprends les rois, les chevaliers et les saintes qui, dans ce genre de situation, ont juré que s’ils s’en sortaient, ils feraient construire une basilique. Le problème, c’est qu’avec mon compte épargne, j’ai seulement les moyens de faire bâtir une niche ou un grand terrier. Mais je promets de la faire.  Dans l’immédiat, je ne suis pas en mesure de lever la main pour jurer, mais le cœur y est ».